Le 11/2, on fête le 112 !

Actualités

Accessible gratuitement partout dans l’Union européenne, le 112 a pour but d’offrir, en plus des numéros d’urgence nationaux, un numéro d’appel unique dans tous les États membres de l’UE.

Introduit en France par une circulaire du 21 avril 1995, le 112 aboutit, selon les départements, soit au centre de traitement des appels des sapeurs-pompiers, soit au SAMU (Service d’aide médicale urgente). Il est gratuit 7 jours sur 7, 24 heures /24. Il a vocation à être utilisé :

  • pour toute urgence nécessitant une ambulance, les services d’incendie ou la police lorsque vous êtes en déplacement dans un pays européen,
  • par les voyageurs étrangers qui ne connaissent pas les numéros d’urgence en France, et en Europe.

Un peu d’histoire

Les numéros d’appels d’urgence étaient au départ propre à chaque pays et multiples à l’intérieur d’un même pays (comme en France avec le 15, le 17 et le 18). Le 112 a été créé dans l’optique d’aider les voyageurs qui se rendaient à l’étranger à contacter les secours, mais aussi à éviter la multiplication des numéros d’appels d’urgence.

Ainsi, le 29 juillet 1991, le Conseil des Communauté européennes décida de créer un numéro d’appel supplémentaire, avec pour objectif de répondre à toute urgence et pour tous les Etats membres. Il imposera à ceux-ci de faire en sorte sur leur propre territoire que :

  • ce numéro soit disponible partout gratuitement ;
  • les appels à ce numéro soient traités par les services les plus appropriés ;
  • les citoyens soient informés de l’existence et de l’utilisation de ce numéro.

Le 112 n’a été disponible partout qu’en 2000 à cause de problèmes techniques. Cependant, à ce jour, des problèmes restes toujours d’actualité comme le problème de la langue, si la personne est malentendante ou bien définir la localisation du problème (méconnaissance du lieu, localisation impossible…).

Bilan, dans l’Union Européenne, un seul numéro à retenir !

Laisser un commentaire

Remonter